Non classé

Triathlon (L) de Deauville: la course où tout a commencé …

Après un Ventouxman avorté pour de mauvaises conditions météorologiques, me voilà à Deauville pour mon premier Triathlon, et distance L (1.9 km natation, 92km vélo et 20km en course à pieds).

Départ natation: le stress !!

Nous sommes sur la plage, le speaker chauffe l’ambiance et nous motive. Je reste derrière le groupe avec toutes mes interrogations et incertitudes (Oula, il y a du courant !! , je vais me noyer !!, on va me nager dessus !!).Puis, le top départ est donné. Et sous l’effet de groupe, direction la manche en sprint. c’est parti !! Les premiers mètres sont à contre courant. c’est dur mais je suis réconforté par l’espace entre les concurrents. Pas de bagarre sous l’eau …Puis, au fur et à mesure des mètres parcourus, je prends confiance et essaye de nager au mieux, à mon niveau pendant 2km.

Les 2km terminés, direction le parc à vélos, soulagé d’avoir passé la natation. Sans me soucier du chrono, je passe ma transition tranquillement. Place maintenant au vélo.

Départ Vélo: Plaisir

C’est parti pour 2 boucles. Objectif: rattraper le temps perdu en natation et faire un 30km/h de moyenne.

La partie vélo a été un pur plaisir. De très bonnes sensations et le fait de doubler met confiance. Mais attention à l’excès de confiance car on oublie vite les 20km de CAP qui nous attend après

3-trideauville-ld-2016-fv-1949

Départ course à pieds: Place au mental

Après 2km de natation, 92km de vélo et plus de 3h30 d’effort, place à la course à pieds. Mon sport de prédilection où je suis le plus à l’aise. Après un départ canon sur les premiers km, il a fallu baisser le pied et en garder sous la semelle pour pouvoir être finisher. THE OBJECTIF.

Mais au fur et à mesure des boucles à effectuer (4 boucles de 5km), la fatigue se fait ressentir et les boucles me lassent. Marre de tourner en rond. On ne sait pas se situer au classement. Car si au fond de moi, seul le finisher m’importait, le coté challenger revient. et à partir du moment où tu sors de ta course, le cauchemar commence. On décompte chaque km.5-trideauville-ld-2016-sz-2568

Les 10 derniers km m’ont été très durs. D’autant que la prépa CAP n’a pas pu être faite (remise difficile d’un TFL au genou). Place au mental !! Focus sur la montre GPS pour garder la bonne allure et on donne tout jusqu’à la ligne d’arrivée…

Puis une fois la ligne franchie, on lâche tout : ENJOY !! You are FINISHER

3 réflexions au sujet de “Triathlon (L) de Deauville: la course où tout a commencé …”

  1. Bravo, c’est un Half Ironman ça !! Tu as fait quel chrono au final ?
    Vraie saloperie ce TFL, ça m’a pas mal freiné dans la préparation de mon 2eme marathon au point que j’ai perdu 30min au chrono grrr.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s