Non classé

Triathlon « Natureman » 2016

Le triathlon authentique et nature

J-1

Il est samedi. Après un déjeuner en famille, place à la route et aux 200km qui nous séparent, pour aller récupérer mon dossard.

Il a légèrement plu, les routes restent humides mais le temps est beau.

Je serai le dossard 0660. L’organisation me remet mon package. Puis, profite d’une petite supérette pour aller m’acheter de quoi dîner et petit déjeuner.
Ensuite, direction l’hôtel, où je profite du trajet pour une petite reconnaissance du parcours.

Arrivé à l’hôtel vers 19:00, où je ne suis pas le seul tri athlète, je décide d’aller faire un petit footing de 15-20′ pour réveiller les jambes et sentir les sensations lors de petites accélérations. Suivront les derniers préparatifs et réglages du vélo puis le dîner. Dîner leger pour ne pas me sentir lourd et bien dormir
Au menu: salade composée, sardines, compotes, fruits secs et fruits. Et de l’eau.

Il est 21:00, extinction des feux.

Jour J

6:00: le réveil sonne. Une douche pour se réveiller puis place au petit déjeuner.
Au menu: fruits, compotes, chocolats, fruits secs et barre de céréales.
Malgré une nuit un peu agitée, la fatigue ne se fait pas ressentir. Et suis en forme et motivé comme jamais. 💪

Après un petit quart d’heure de route, me voilà au parc à vélos. Je fais parti des premiers (un signe 😉). Et retrouve en voisin l’acteur Patrick Guerineau.
Après une petite marche sur la plage et les affaires soigneusement rangées au parc pour la transition, je m’équipe de ma combi et règle mes lunettes. J’ai la psychose que l’eau rentre. Je teste, reteste. Vais sous l’eau …

Puis à 10-15′ du départ, direction le lac et échauffement.

Il est 9:05, le groupe se forme sur la plage pour le départ. D’habitude discret, en fond de groupe, je me suis mis en plein coeur du groupe. Prêt à donner des coups. J’étais chaud !!!

La cloche retentît. C’est le départ 🏊

img_1201

Je nage dans le groupe jusqu’à la première bouée. Les gens me nagent dessus, me tirent les pieds. C’est le jeu !!! Puis, avec la distance, le groupe s’étire et l’on nage à son propre rythme. Après 1100m, sortie canadienne de 5m. J’en profite pour souffler (le fait de partir avec le groupe m’a usé et m’a distancé). Le groupe n’est pas très loin. Les derniers 900m sont de meilleur rendement. Et j’arrive à recoller au groupe.

Sortie de l’eau avec +200m en 49′. Oula, j’ai du faire l’anguille.

Je rejoins mon vélo. M’assois pour m’équiper (chaussettes, chaussures, dossard) et direction la sortie du parc. En courant vers la sortie, je me rends compte avoir gardé mes lunettes de natation. Impossible de les enlever avec le casque. J’enlève donc le casque. Erreur. L’arbitre m’intercepte. C’est interdit 🚫. J’aurais le droit à un rappel à l’ordre.

Je monte sur le vélo. C’est parti pour 90km et ses 1400m de dénivelé positif.
Dès le km 15, nous attaquons une côte à 7%. Le natureman est lancé. Dès le début de la côte, les jambes réagissent mal. Je me sens faible sans jus. Le ventre me tord. Un athlète m’encourage au passage.
Ca va être galère et j’espère passager.

Les km passent et le ventre me tord toujours autant. Impossible de manger. Seule l’eau passe. Il va falloir y aller au mental. Pas le choix.
On oublie l’objectif chrono et on vise le finisher. Objectif premier.

Km37, rdv avec une côte de 10%, puis au km43, place à l’ascension de « l’enfer du sud ». Côte à 16% sur 2km avec plusieurs lacets. Les cuisses font mal. L’autostop de la garmin se coupe tellement je vais doucement. Mais il ne faut pas lâcher. On lève la tête et on voit ce qui semble être la dernière bosse. En haut, place au ravitaillement et à une partie roulante sur le plateau malgré un vent de face.
Puis, au bout de 10km, nous quittons le plateau pour revenir autour du lac. Toujours dans le dénivelé. La dernière ascension au km70 est longue. Et fait mal.
Mais une fois en haut, place à la descente jusqu’au lac et on se prépare mentalement au semi-marathon qui nous attend.
La descente est dangereuse. Difficile de rattraper le temps perdu. Un athlète a chuté. Epaule brûlée et en sang, l’ambulance est sur le bas côté.
Il faut rester prudent.

Arrivé au parc à vélos, on change de chaussures et on repart. Si le vélo m’aura été éprouvant, la course à pieds, type trail, me paraît plus facile. Au km3, une montée de 100m relativement raide, achève. Mais le reste du parcours, plutôt plat jusqu’au km15, permet de dérouler. Les nombreux ravitaillements me permettent de souffler. Une gorgée d’eau et de jus de pomme suffisent à me tordre de douleur. Du coup, on limite les ravitos et on enchaîne. Ce qui me permet de doubler quelques athlètes.
Puis au km15, nous nous retrouvons au village. Les habitants nous encouragent jusqu’au final. La fin approche. On retrouve le sourire.

Km20, me voilà sur le tapis final. Et passe sous l’arche au bout de 6:44 d’efforts et douleurs intestinales.

Je retiendrai de ce tri un cadre magnifique. Une ambiance chaleureuse où il n’y a pas de pression. Tout est conviviale et bien organisé.

Si l’objectif chrono de départ n’est pas atteint, ce tri m’aura appris et permis de travailler dans le dur et l’adversité.

L’envie d’être finisher était plus forte que tout. Et c’est chose faite.
Puis j’aurai fini mon semi en 1:53 après 90km de bike. Soit 15′ de moins que Deauville où je m’étais effondré en course à pieds.

Ça sent la route de l’Ironman tout çà…😉

 

 

5 réflexions au sujet de “Triathlon « Natureman » 2016”

  1. 1:53 pour un semi après tout ce que tu avais déjà dans les jambes, bravo !! Comment tu expliques que tu as eu mal au ventre comme ça ? Du coup ça t’a pas mal handicapé, c’est dommage, mais bon ce sont les aléas de la course et tu as quand même fini avec un super chrono donc énorme bravo. 🙂

    J'aime

      1. Ahh bon à savoir ça 🙂
        Moi je prends un petit déj salé bien complet le matin de mes courses, en général avec des œufs :p

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s