Non classé

Les petits détails pour réussir son semi-marathon ??

Premier semi-marathon, ou simple étape de votre préparation,  voici les 5 erreurs à éviter pour ne pas tout gâcher. Que ce soit pour une course plaisir ou une étape de votre préparation. Car l’objectif de cette étape, est de prendre de la confiance et non de se blesser.

Marseille-Cassis 2008

Mon top 5 des erreurs:

1. Courir à jeûn

Résultat de recherche d'images pour "courir a jeun"

 

Prenez votre petit déjeuner habituel, sans changer vos habitudes. On évitera les viennoiseries, ou autres aliments gras. Et on privilégiera les aliments digestes tout de même.

Hydratez vous bien avant la semaine précédent la course.

 

2. Arriver au dernier moment 

Résultat de recherche d'images pour "être en retard" Pas envie d’attendre dans le sas et attraper froid, alors vous décidez d’y aller last minute. Rien de mieux pour prendre le départ stressé et s’épuiser. Je ne le recommande pas du tout. Le fait de venir plus tôt (au moins 20-30′ avant dans le sas de départ) va vous permettre de prendre vos repères, vous échauffer et vous mettre dans votre bulle. …Attention départ !!

3. Tester ses nouveaux équipements

Résultat de recherche d'images pour "tenues de sports neuf"

L’autre grosse erreur est de porter des équipements neufs le jour J. Attention aux ampoules si vos chaussures sont neuves et aux irritations si le textile (Tee-shirt) est neuf également. Il n’y a rien de pire que les ampoules. Une ampoule peut vous arrêter !! Ce serait dommage.

 

4. Partir trop vite

Résultat de recherche d'images pour "chrono picto"La tentation de suivre des coureurs plus rapides sera grande. Et pourtant, ce n’est pas la bonne stratégie. Partez à votre rythme, et vérifier votre allure au km 1 pour voir si vous êtes dans le timing (via montre GPS, ou chrono). Si vous ne recherchez pas le chrono, un petit coup d’oeil rapide au chrono permettra de vous assurer que vous n’êtes pas en surégime.

5. Lâchez prise

Restez à l’écoute de votre corps et n’hésitez pas à ralentir l’allure si les sensations à l’effort deviennent désagréables. Ne faites rien qui puisse compromettre votre arrivée. Marchez s’il le faut mais ne vous arrêtez pas….la ligne d’arrivée n’a jamais été aussi proche …

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s