chemin Ironman

Reconnaissance du parcours de l’Ironman de Nice….. Verdict

IMG_2491
Le week-end dernier, j’ai eu la chance de pouvoir effectuer la reconnaissance du parcours vélo de l’IM de Nice. Pour les personnes qui n’ont pas encore parcouru les 180km, retour en image de ce beau et exigeant parcours

IMFR2017_map_bike_copie (2)

 I. De Nice à Tourettes-sur-Loup

Au départ de Cagnes sur mer, où je logeais, j’ai pris le parcours au niveau de St Laurent du var. Délaissant ainsi la promenade des anglais qui est extrêmement roulante.
Et contrairement à ce que je m’imaginais, j’ai trouvé cette première partie roulante et sans grande difficulté. Puisqu’en roulant tranquillement, ma vitesse moyenne était de 30km/h.
Bien que, plus faux plat que plat comme décrit sur le plan IM, ces premiers 40km seront idéaux pour habituer les jambes à mouliner. Seule difficulté de ce tronçon, les 800m d’une côte à 16% qui nous rappellent l’exigence de l’Ironman.
Capture

 DIFFICULTÉ #1: la condamine

 II. De Tourettes-sur-Loup au col de l’Ecre

 Après 10km de descente, où les jambes ne vont pas être très sollicités, ce deuxième tronçon est exigeant puisqu’il comprend 20km d’ascension à 5% environ. Pour l’avoir effectué, j’ai clairement ressenti différentes phases sur ces 30km. Phases où le jour J, il faudra gérer les moments hauts et bas.
Tourettte sur Loup => Bar sur loup soit 10km de descente. Difficulté 0. La descente est régulière et non dangereuse. Et je sais de quoi je parle niveau crainte dans les descentes !!! Ma stratégie de course serait de ne pas descendre à fond les watts mais plutôt calmement en me projetant déjà sur l’ascension.
IMG_2477 Bar sur loup => Gourdon, soit 10km d’ascension pure. Difficulté 3. Ici, les choses sérieuses vont commencer. La montée est régulière (5%) et n’est pas si difficile. D’autant que sur ces 10km, nous serons légèrement protégés des arbres. Ce qui rendra l’ascension plus accessible.
Gourdon => Col de l’Ecre soit 10km d’ascension. Diffculté 5.  L’une des premières difficultés rencontrées sur le parcours. Difficulté ressentie au travers de la chaleur et de la route. Une petite route de montagne où le soleil tape et sur laquelle vous avez l’impression de ne pas trop avancer. Personnellement, j’ai trouvé ce tracé un peu long. il faudra le gérer le jour J .
En revanche, dès le panneau col de l’Ecre observé, le sourire est de retour. Un col de moins à effectuer.IMG_2479

III. Du col de l’Ecre à Gréolières

Dès le col de l’ecre atteint, place à 30km de descente et faux plat. S’il n’y a pas de difficulté apparente, il faut toutefois gérer son effort et profiter de ces petits moments pour récupérer, s’hydrater et se préparer à l’après.
Attention toutefois, la descente est légère. Il faut pédaler pour avancer. Ce qui est frustrant car l’on voit la descente mais l’on ne la ressent pas sur le vélo.

IV. De Gréolières à Coursegoules via le Col de Vence

La deuxième difficulté de ce parcours pour moi. Où, après 100km d’effort sous la chaleur, un deuxième col nous attend. Si une fois de plus, l’ascension est régulière et ne IMG_2474paraît pas insurmontable, la fatigue est là et il faudra gérer cette ascension. Durée de l’ascension qui m’a parue une éternité. Je n’avais qu’en tête, arriver à Coursegoules car je savais qu’une fois la bas, nous allions redescendre sur Nice.

Pour ma part, cette partie sera à gérer mentalement pendant l’Ironman. Et compte la refaire pour m’habituer à ce parcours et à gérer ce moment de fatigue.

V. IMG_2482De Coursegoules à Gatières via Bouyon

Dès que vous verrez ce village, vous serez à Coursegoules. Place à la descente principalement.

Une descente assez sympa d’ailleurs avec plusieurs petits virages et sur une petite route. Vue imprenable !! Très chouette. Point de vue sportif, j’ai profité de la descente à me réhydrater et alimenter. Surtout après Bouyon où il y a un dernier petit col à gravir. Sans grande difficulté. Personnellement, je ne m’en souviens plus trop !!

 

VI. De Gatières à Nice

Après 30km de descente, et la tête à Nice pour le marathon (lol); il faut se remettre à pédaler pour cette dernière ligne droite au vent (de face en plus). Une dernière partie que je n’ai pas trouvé agréable. Certainement à cause de la fatigue et l’envie de rentrer.

Le parcours sera en tout cas connu car nous reprenons, dans le sens inverse, le parcours Nice-Gatières.

 

Un très beau parcours, atteint après 7h d’effort, qui reste exigeant. Après coup, si le parcours n’est en soit pas difficile, la plus grande des difficultés sera la gestion de soi. Entre euphorie de l’IM et son ambiance, des descentes où l’on voudra rattraper le temps perdu et les ascensions sous la chaleur, il faudra être fort dans sa tête, et un minimum préparé.

 

3 réflexions au sujet de “Reconnaissance du parcours de l’Ironman de Nice….. Verdict”

  1. SUPER je n est pas pu faire le parcours sauf sur youtube pour me rendre compte mais avec tes explications je vais pouvoir gérer ( Gourdon => Col de l’Ecre) car je pense que l on peut perdre des plumes pour la suite du parcours…..

    Merci….bon courage pour la suite de la prepa

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s