chemin Ironman, Non classé

L’ Ironman_ et maintenant

Depuis l’Ironman de Nice, 4 mois se sont écoulés. Et durant cette période, j’ai traversé plusieurs phases. De l’émotion, de la fatigue, et du plaisir. Une traversée qui méritait bien un petit article pour partager cette expérience.

Août (Mois +1) : Comme sur un nuage.

Les semaines suivant l’Ironman, je n’ai pas connu la fatigue. L’émotion et la fierté étaient bien au dessus et cela m’a permis de passer une semaine magnifique.

837142B9-83A7-4989-ACF0-B969DDE900A5.jpg

Je suis fier de ma médaille, je me remémore les grands moments de la course, et surtout je repense au chemin parcouru de ces 6 mois de préparation où il n’y avait pas une minute sans que le mot Ironman ne soit pensé. Puis, sur cette semaine, tu relis les nombreux messages de tes supporters, proches et famille. Et là, tu repenses à te réinscrire et regarde les prochains Ironman.

Puis, le temps passe, et je rentre dans une nouvelle phase. Je suis physiquement bien,  je reprends le vélo et la course à pieds et le triathlon. Le col du Grand Colombier, le Ventoux,… et pourtant, je ne supporte pas la fatigue et être dans le dur. Dès que je me sens en souffrance, je râle. Il était, je pense, temps de se poser un peu

Septembre (Mois +2): Vacances

cropped-img_38261.jpgMon pic de forme est dorénavant derrière mois, et je suis fatigué mentalement.

Je n’ai plus de motivation à aller courir, et faire du vélo. Il est grand temps de partir en vacances et se ressourcer au Soleil.

Direction la Grèce et l’île Santorin avec ma Sara. Farniente et chilling seront les maîtres mots.

 

Octobre (Mois +3): No plan, du plaisir

Les vacances sont terminées, et je reviens les batteries rechargées.

Sur le mois d’octobre, je reprends donc l’entrainement. Sans programme et au feeling uniquement. D’ailleurs, pour me motiver davantage, je cours avec des communautés running dans Paris. Puis, au fil des semaines et au rythme de mes quelques sorties, l’envie de participer à une course à pieds grandit. Et je décide de m’inscrire à la SaintéLyon (72km). IMG_3552 (1).JPG

L’inscription en poche, me revoilà reparti sur un rythme d’entraînements plus soutenu. Et en tout débutant, intensité et courte durée, le corps m’a dit stop et c’est la blessure. Donc Forfait à la saintélyon.

Novembre (Mois +4): Doucement et sûrement

Aujourd’hui, je continue mes sorties plaisir et me projette sur 2018. Pas d’Ironman, mais des triathlons, un marathon et un ultratrail. Une année sous le signe du plaisir et du non programme. L’Ironman a été une aventure magnifique (sportivement et humainement). Biensûre, je pense à l’association « Les petits princes » où soutenir cette association a donné du sens à mon rêve et l’a enjolivée.

Et personnellement, j’ai déjà hâte d’y être ……

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s